Forum de la communauté RP
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Promenons nous dans les bois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nery Poppy

avatar
Masculin Messages : 12
Humeur : Gai!

MessageSujet: Promenons nous dans les bois...   Ven 30 Aoû - 21:39

Une goutte de pluie

L'Elezen retira sa flèche plantée dans le flan du cerf d'un mouvement vif, une gerbe de sang gicla du cadavre effondré sur le sol et éclaboussa sa joue. D'un geste lascif il frotta la traînée sur sa peau halée mais ne fit que l'étaler un peu plus.

-Repose en paix tu serviras au peuple...Dit il dans un marmonnement, brisant le silence des bois paisible. Toute mort ne doit pas être vaine.

Lentement il enlaça les pattes du cerf et les noua à l'aide de deux cordelettes. Puis une fois que les pattes furent solidement attachées et la prise ferme et bonne, il traina le cadavre du cerf vers sa modeste cabane cachés dans les ombres des feuillages de l'épaisse forêt. Un rayon de soleil réussit à percer la nappe végétale et vint caresser les traits fins mais marqués du visage de l'Elezen, il s'arrêta, puis leva la tête en fermant les yeux pour profiter de cette douce sensation.

Deux gouttes de pluies.

Les yeux clos, cette chaude étreinte lui faisait un grand bien, elle nourrissait son corps comme son âme. La joie des plaisirs simples était une chose qu'il appréciait par dessus tout. Peut être par obligation, mais il avait réussi à se délecter d'une baignade, du gout de quelques fruits ou encore d'une bonne partie de chasse. Il senti alors quelque-chose tomber sur son front, une fois, puis deux fois, faisant fuir ses pensées pour le ramener à la réalité. Levant la main sur son front il sentit le bout de ses doigts s'humidifier.

Il faut vite rentrer..La peau humide est plus difficile à dépecer.

Trois gouttes de pluie.

C'est dans l'effort qu'on construit sa vie. C'est dans l'effort que l'on vit.

La pluie commençait à se faire sentir, comme un rideau de perles, une nuit étoilée. L'atmosphère ombreuse s'amplifia alors que le ciel s'obscurcissait. L'Elezen accéléra la marche et l'effort traînant toujours derrière lui ce qui serait son futur repas, à lui et à d'autres. La terre devenait boue et avancer devenait de plus en plus difficile avec la charge .

Quatre gouttes de pluie.

Ce qui devait être un jeu de chasse devenait une véritable épreuve. La boue commençait à lui remplir les mollets alors que la pluie devenait battante, et ses sens commençaient à défaillir parmi les bruits violents de la pluie, le toucher humide du bois et l'obscurité ambiante. IL n'appréciait guère cela, perdre le contrôle, être pris de court. Ses sens, il avait appris à les développer en terrain familier, il n'appréciait guère le changement, il n'aimait pas devoir "s'adapter". Lâchant un soupir, l'Elezen décida qu'il était plus sage de trouver un coin proche où il pourrait se poser à l'abri de la pluie et commencer son travail, le repas ne pouvait attendre, il avait faim, son corps avait faim, et ses capacités commençaient à sérieusement s'altérer. Jetant de brefs regards autour de lui, il essayait de repérer une grotte, un renfoncement, un arbre mort quoique ce soit qui pourrait abriter la carcasse qui commençait à suinter de boue et de pluie.

-Grrr...Oru n'aime pas ça non, Oru déteste quand sa viande défraîchit.

Derrière ce qui semblait être une haute fougère paraissait apparaître quelques rochers. Plus que la carcasse c'était ses propres jambes qu'il traînait aussi maintenant, et avancer demander un effort plus que pénible à chaque pas. Chaque mouvement était douloureux, que ce soit ses jambes qui poussaient dans la boue ou ses bras qui tiraient le cadavre d'un cerf trempé par une pluie rageuse.

Cinq gouttes de pluies.

Il perçut en traversant la fougère, un empilement de roche. Mais déjà il sentait ses jambes défaillir, trembler et ses bras lui faisaient tellement mal. Il essaya de tirer un peu plus le cadavre du cerf mais même respirer lui demandait un effort considérable, il sentait comme un poids lui peser sur la poitrine alors qu'il redoublait d'effort. Un dernier effort, il lâcha un râle de douleur pour se soulager ou se motiver. Mais cela ne suffit pas, en sortant une jambe tremblante de la boue il glissa, son genou fléchit et il chuta, il voulut se rattraper à l'aide de son bras droit lâchant la carcasse, mais après un tel effort son bras affaibli s'écrasa au sol entraînant son corps tout entier.

Tant de gouttes de pluies.

Couché par terre baignant dans la boue, les yeux ouverts vers les branchages feuillus d'où couler autant de cascades que de feuilles, il laissa son esprit divaguer. Mais la fatigue si pesante tel du plomb dans son esprit semblait vouloir l'emporter dans sa douce étreinte. Il put laisser échapper une pensée...

Kyrios, suis-je si faible?

...Avant de tomber dans un sommeil sans rêves.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
 

Promenons nous dans les bois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» promenons-nous dans les bois...
» Promenons nous dans les bois, tant que le loup n'y est pas ...
» [JDR & GN] Par l'association Promenons-Nous Dans Les Bois
» Promenons nous dans les bois...
» Promenons-nous dans les bois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FFXIV RP :: Votre nouvelle identité... :: Racontez nous son histoire-